Protéger, Alerter, Secourir : les trois règles d’or à appliquer le plus sereinement possible en cas d’accident.

1 - PROTEGER :

Pour éviter que l'accident ne s'aggrave :

  • Signalez-vous et protégez vos passagers : allumez vos feux de détresse, enfilez un gilet de haute visibilité, mettez vos passager à l'abri sur l'accotement, le plus loin possible de la chaussée (ou derrière la glissière de sécurité s'il y en a une)
  • Coupez le contact des véhicules accidentés (batterie) et serrez le frein à main
  • Balisez les lieux et rendez l'accident visible pour les autres automobilistes (deux triangles de signalisation placé à au moins 30 mètres en amont et en aval de l'accident et s'il a lieu avant le virage précédant l'accident ; les triangles doivent être visibles à 100 mètres au moins
  • Si vous ne disposez que d'un seul triangle, placez-le en amont de l'accident
  • Placez sur l'accotement (ou derrière la glissière de sécurité s'il y en a une), 150 mètres en amont de l'accident, des personnes (de nuit, avec un gilet de haute visibilité rétro-réfléchissant et une lampe électrique) faisant des signes pour faire ralentir les véhicules
  • Allumez vos phares pour éclairer les véhicules accidentés la nuit
  • Ne déplacez aucun objet (phare brisé, rétroviseur extérieur cassé...)

2 - ALERTER :

  • Après une analyse rapide de la situation : type et nombre de véhicules accidentés, circonstances de l'accident ; nombre et état apparent les blessés (conscients / inconscients / respire / ne respire plus...)
  • Sur autoroute, utilisez les bornes d’appel d’urgence : c'est le seul moyen d’être localisé immédiatement
  • Sur route, composez le 112 (numéro d’urgence européen) ou le 18 (sapeurs-pompiers)
  • Ne croyez pas que les secours sont déjà prévenus : seule la présence d'un véhicule de secours sur les lieux vous dispense de donner l'alerte
  • Mentionnez le lieu de l’appel, décrivez l’emplacement exact de l’accident : nom de la route, sens dans lequel il s’est produit...
  • Mentionnez le type des véhicules accidentés, le nombre et les éventuelles circonstances particulières ; informez sur les blessés (nombre, état apparent des victimes...)
  • Ne raccrochez pas avant d’y être invité

3 - SECOURIR :

  • Rassurez le blessé, parlez-lui même s’il est inconscient : il vous entend malgré tout
  • Si la victime est consciente, faites-la s’asseoir ou s’allonger
  • Protégez la victime du froid : (sol, vent, intempéries) en utilisant des couvertures
  • Si la victime est inconsciente, couvrez-la : un blessé en état de choc a toujours froid
  • Otez de sa bouche les corps étrangers (dentier si déchaussé, caillot de sang...) avec un doigt replié en crochet. D'une manière générale, éviter de bouger la tête
  • Desserrez les vêtements (col, cravate, ceinture...)
  • Si le blessé est inconscient et qu'il respire, et si vous en êtes capable, couchez-le sur le côté, le genou supérieur plié pour qu’il ne roule pas, la tête bien calée et la bouche tournée vers le sol pour faciliter les rejets (position latérale de sécurité)

IMPORTANT :

Ceci sont seulement des règles à mettre en oeuvre lors d'un accident de la route. Il est vivement et fortement conseiller de suivre une formation de secouriste, notamment le PSC 1 (Premiers Secours Civiques) ou encore le SST (Sauvetage Secourisme du Travail).

LIEN :

www.protectioncivile.org