L’alcoolémie est le taux d’alcool présent dans le sang. Elle se mesure en grammes par litre de sang (analyse de sang) ou en milligrammes par litres d’air expiré (éthylotest, éthylomètre).

Le taux d’alcool limité autorisé est de 0,5 gramme d’alcool par litre de sang soit 0,25 milligramme d’alcool par litre d’air expiré.

Quelle que soit la boisson alcoolisée, un « verre » représente à peu près la même quantité d’alcool : 25 centilitres de bière à 5°, 12,5 centilitre de vin de 10° à 12°, 3 centilitre d’alcool distillé à 40° (whisky, anisette, gin) contiennent environ 10 gramme d’alcool pur.

Chaque verre consommé fait monter le taux d’alcool de 0,20 gramme à 0,25 gramme en moyenne. Ce taux peut augmenter en fonction de l’état de santé, le degré de fatigue ou de stress, le tabagisme ou simplement les caractéristiques physiques de la personne : pour les plus minces, les femmes ou les personnes âgées, chaque verre peut représenter un taux d’alcoolémie de 0,30 gramme.

Le taux d’alcool maximal est atteint :

  • ½ heure après absorption à jeun
  • 1 heure après absorption au cours d’un repas

L’alcoolémie baisse en moyenne de 0,10 gramme à 0,15 gramme d’alcool par litre de sang en 1 heure. Café salé, cuillerée d’huile : aucun « truc » ne permet d’éliminer l’alcool plus rapidement.

Certains médicaments peuvent être incompatibles avec la consommation d’alcool.

Le taux d’alcool autorisé est de 0,2 gramme par litre de sang pour tous les permis probatoires. La réglementation s’applique à tous les jeunes conducteurs pendant :

  • 3 ans après l’obtention du permis, la perte de 12 points ou l’annulation du permis
  • 2 ans si le permis a été obtenu dans le cadre de la conduite accompagné

0,2 gramme par litre de sang : c'est zéro verre d'alcool, car dès le 1er verre, ce seuil peut être dépassé.

Taux égal ou supérieur à 0,2 gramme par litre de sang pour les permis probatoires :

  • Retrait de 6 point – Attention la 1ère année du permis de conduire probatoire, le conducteur perd son permis pour solde de point nul, il doit repasser l’examen du permis de conduire (code et conduite)
  • Amende forfaitaire de 135 €uros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis jusqu’à 3 ans

Taux égal ou supérieur à 0,5 gramme par litre de sang :

  • Retrait de 6 points
  • Amende forfaitaire de 135 €uros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension du permis jusqu’à 3 ans

Taux compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang :

  • Retrait de 6 points
  • Amende forfaitaire de 135 €uros

En cas de comparution devant le tribunal – sur décision du procureur de la République ou de contestation de l’amende forfaitaire – possibilité de suspension du permis de conduire.

Taux égal ou supérieur à 0,8 gramme par litre de sang :

  • Retrait de 6 points
  • Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 €uros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension jusqu’à 3 ans voire annulation du permis
  • Obligation de suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Peine d’emprisonnement jusqu’à 2 ans

Récidive avec un taux égal ou supérieur à 0,8 gramme par litre de sang ou état d'ivresse manifeste :

  • Retrait de 6 points
  • Amende pouvant aller jusqu’à 9 000 €uros
  • Confiscation du véhicule
  • Annulation du permis jusqu’à 3 ans
  • Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Peine d’emprisonnement jusqu’à 4 ans

Refus de soumettre à une vérification de présence d'alcool dans le sang :

  • Retrait de 6 points
  • Amende pouvant aller jusqu’à 4 500 €uros
  • Immobilisation du véhicule
  • Suspension jusqu’à 3 ans voire annulation du permis
  • Stage obligatoire de sensibilisation à la sécurité routière aux frais du contrevenant
  • Peine d’emprisonnement jusqu’à 2 ans

Une consommation de stupéfiants, associée à un taux d’alcool prohibé, est passible de 3 ans d’emprisonnement, de 9 000 €uros d’amende, d'un retrait de 6 points, d'une suspension ou annulation de 3 ans du permis de conduire et d'une immobilisation ou confiscation du véhicule.